La fin de l'histoire. Epiphanie des religions

Alain Juranville

La fin de l'histoire. Epiphanie des religions

La fin de l’histoire, parce que la justice déterminée par la raison, mais avec les hommes tels qu’ils sont et le mal irréductible qui est en eux, cette justice qu’ont voulue la révélation juive et la philosophie grecque, se réalise aujourd’hui. L’épiphanie des religions, parce que l’idée de pareille fin, d’abord rejetée, n’est acceptable que dans la mesure où est proclamée la vérité enfin advenue (l’épiphanie) de toutes les grandes religions. Éthiquement, avant tout du judéo-christianisme. Et, théologiquement, avant tout du christianisme, avec la passion à traverser par tout homme, et la théologie trinitaire dans laquelle se fonde le savoir philosophique. 
Telles sont les conclusions qui semblent devoir être tirées de l’affirmation de l’existence depuis Kierkegaard et de celle de l’inconscient depuis Freud, l’accomplissement de l’acte psychanalytique dans la cure donnant le modèle à partir de quoi peut se penser celui de l’acte philosophique dans l’histoire universelle. 
Le dialogue est ici mené avec Freud et Lacan. Mais aussi Kierkegaard et Heidegger. Et surtout Foucault d’une part pour toutes les analyses politiques et historiques, Rosenzweig et Lévinas d’autre part pour la perspective philosophique fondamentale.

EAN
9782889590858
Date de parution
19 Septembre 2019
Nombre de pages
456 pages
Format
14 x 21 cm
Prix    28,00 €

Alain Juranville

Alain Juranville

Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la Rue d’Ulm, agrégé de philosophie, Docteur d’Etat, Alain Juranville a été maître de conférences de philosophie moderne et contemporaine à l’Université de Rennes 1. Il est également psychanalyste.

Alain Juranville