L'altérité constitutive de l'intersubjectivité

L'altérité constitutive de l'intersubjectivité

chez Emmanuel Levinas et Hans Urs von Balthasar. Vers un fondement trinitaire.

La rencontre de l’autre constitue l'intersubjectivité. Entre la peur et l’espoir, la représentation et la réalité… de l’autre pourtant, je ne peux me faire qu’une idée. Pour le dire autrement, l’altérité d’autrui échappe pour une bonne part à la représentation qu’on s’en fait. Pour comprendre l’anthropologie intersubjective, on doit puiser à une pensée concrète et dialogale : « Ce ne sont plus des principes qui passent l’un dans l’autre, mais c’est l’autre qui rencontre l’autre précisément dans son altérité (d’une manière exemplaire dans le rapport entre les sexes); et le rude choc des êtres étrangers l’un à l’autre, leur affrontement mutuel, chacun restant vraiment lui-même — au lieu d’un triomphe écrasant obtenu par l’usage d’une force physique ou intellectuelle — contraint les deux êtres à entrer dans une vérité dépassant leur finitude. » Ce propos du théologien Hans Urs von Balthasar résume bien l’intention qui a porté mon projet, celui de prendre en compte la rencontre avec l’autre dans toute sa concrétude et d’y reconnaître le visage du Christ qui se donne dans cette rencontre.

EAN
9782889184552
Date de parution
12 Juillet 2018
Nombre de pages
320 pages
Format
15,2 x 23,5 cm
Prix    30,00 €